Actualités #Covid-19 : #Emerald , le #MIT surveille à distance l’état de...

#Covid-19 : #Emerald , le #MIT surveille à distance l’état de santé des #Malades

Covid-19 : Le MIT conçoit un boitier pour surveiller à distance l’état de santé des malades

Des chercheurs du MIT ont créé un boîtier de télédétection pour surveiller à distance l’état de santé des personnes grâce à aux ondes radio. Pour la première fois, il a été utilisé avec succès sur un patient atteint de Covid-19 qui ne nécessitait pas d’hospitalisation immédiate. Son principal intérêt est d’éliminer les risques de contamination du personnel soignant.

Emerald : le MIT utilise l'IA et les ondes pour surveiller les ...

Le laboratoire de recherche en informatique et intelligence artificielle (CSAIL) du Massachusetts Institute of Technology (MIT) développe depuis 2013 un boîtier capable d’enregistrer la respiration, les mouvements et les habitudes de sommeil d’une personne. Les chercheurs annoncent le 14 avril 2020 que pour la première fois ce dispositif de télédétection a été utilisé avec succès sur un patient atteint de Covid-19.

UN ALGORITHME ANALYSE LES DONNÉES

L’appareil baptisé « Emerald » s’accroche au mur et émet un signal sans fil de faible puissance qui se « reflète » sur son utilisateur même lorsqu’il se déplace. D’après les scientifiques, ce signal émet environ 1000 fois moins de rayonnement qu’un « téléphone portable standard« . Un algorithme analyse les informations récoltées pour en extraire des données physiologiques comme la fréquence respiratoire. Emerald a pu voir l’état du patient atteint de Covid-19 s’améliorer entre le 7 et le 11 avril 2020 : son rythme respiratoire est passé de 23 à 18 respiratoires par minute, son sommeil s’est renforcé et sa marche s’est accélérée.

Emerald a été créé en 2013 par la chercheuse en informatique au MIT Dina Katabi. Elle a cofondé la start-up Emerald Innovations pour commercialiser l’appareil. Jusqu’à présent, il a été installé dans plus de 200 établissements de santé pour surveiller les personnes atteintes de maladies pulmonaires, de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer.

ÉLIMINER LES RISQUES DE CONTAMINATION

La surveillance à distance des personnes possède un atout considérable pendant la crise sanitaire actuelle. En effet, elle élimine les risques de contamination du personnel soignant. En France, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a développé une application de télésuivi baptisé « Covidom » pour les patients porteurs du virus mais qui ne nécessitent pas une hospitalisation. L’objectif est d’éviter la surcharge des hôpitaux. Mais cet outil possède de nombreuses faiblesses : il repose sur les seuls ressentis du malade, est difficile à utiliser par une personne âgée…

AUTEUR : Alice  VIARD

https://www.usine-digitale.fr/article/covid-19-le-mit-concoit-un-boitier-pour-surveiller-a-distance-l-etat-de-sante-des-malades.N953461

 

 

Commentaires