Connected Doctors #Coronavirus : les #Médecins se préparent à la #Téléconsultation

#Coronavirus : les #Médecins se préparent à la #Téléconsultation

Afin de limiter la propagation du coronavirus Covid-19, le gouvernement veut faciliter les consultations médicales en ligne. À Montpellier (Hérault), les patients commencent doucement à opter pour cette option.

Alors que 21 personnes sont mortes du coronavirus Covid-19,  le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé dimanche des mesures pour faciliter les consultations médicales à distance et éviter les contagions dans la salle d’attente. Il n’est désormais plus obligatoire de passer en amont par son médecin traitant, le décret d’application a été signé lundi 9 mars. Le site de prise de rendez-vous en ligne Doctolib offre même aux médecins inscrits sur son site plusieurs semaines gratuites de téléconsultation.

 

Le gouvernement a pris des mesures pour faciliter les consultations à distance face au coronavirus Covid-19

Des rendez-vous pour les actes bénins

Depuis plusieurs semaines, la docteure Yoko Kikuchi-Maurice, installée quartier Malbosc à Montpellier, réserve spécialement des créneaux à ces consultations par internet. Une mesure qui permet de rassurer les patients effrayés par le coronavirus. _”Certains me disent qu’ils ne veulent pas venir dans la salle d’attente. Par exemple, une patiente fragile m’a dit “si vous pouvez par téléconsultation, ça m’arrange”_.

Elisabeth, sa patiente depuis plus de 15 ans, tente pour la première fois la téléconsultation. “C’est bien, mais à utiliser à bon escient, analyse-t-elle à l’issue du rendez-vous. Effectivement ça peut être appliqué, mais dans le cadre d’une relation étroite avec le médecin. Le contact humain est toujours à privilégier”.

Dans un premier temps opposé à ces consultations virtuelles, Yoko Kikuchi-Maurice a fini par sauter le pas il y a peu de temps, à faveur d’une blessure, mais elle espère ne pas avoir à généraliser. “Je réserve pour les patients dont je suis le médecin traitant, ceux que je connais, que j’ai déjà vu. On ne peut pas, par internet faire n’importe quoi. Si une patiente a une douleur dans la poitrine, une suspicion d’appendicite, là, ça ne marche pas”. 

Elle voudrait surtout des actes plus forts de la part des autorités pour lutter contre le Covid-19. “Au moment du H1N1, on avait beaucoup critiqué, se rappelle-t-elle. On disait qu’on avait exagéré. Mais quand même, les médecins, on avait reçu des messages de Roselyne Bachelot, on avait reçu un bon vraiment à l’avance pour aller chercher des masques.

J’étais allée les chercher dans un entrepôt, je me rappelle, il y avait des masques jusqu’au plafond. Là c’est la situation totalement inverse : il n’y a pas de masque, le gel n’en parlons pas. On est censé en porter un et dire à nos patients d’en porter un !”

AUTEUR   : Elena Louazon

SOURCE  https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-les-medecins-se-preparent-a-la-teleconsultation-1583772246