Connected Doctors #Coronavirus : les #Médecins se préparent à la #Téléconsultation

#Coronavirus : les #Médecins se préparent à la #Téléconsultation

Afin de limiter la propagation du coronavirus Covid-19, le gouvernement veut faciliter les consultations médicales en ligne. À Montpellier (Hérault), les patients commencent doucement à opter pour cette option.

Alors que 21 personnes sont mortes du coronavirus Covid-19,  le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé dimanche des mesures pour faciliter les consultations médicales à distance et éviter les contagions dans la salle d’attente. Il n’est désormais plus obligatoire de passer en amont par son médecin traitant, le décret d’application a été signé lundi 9 mars. Le site de prise de rendez-vous en ligne Doctolib offre même aux médecins inscrits sur son site plusieurs semaines gratuites de téléconsultation.

 

Le gouvernement a pris des mesures pour faciliter les consultations à distance face au coronavirus Covid-19

Des rendez-vous pour les actes bénins

Depuis plusieurs semaines, la docteure Yoko Kikuchi-Maurice, installée quartier Malbosc à Montpellier, réserve spécialement des créneaux à ces consultations par internet. Une mesure qui permet de rassurer les patients effrayés par le coronavirus. _ »Certains me disent qu’ils ne veulent pas venir dans la salle d’attente. Par exemple, une patiente fragile m’a dit “si vous pouvez par téléconsultation, ça m’arrange”_.

Elisabeth, sa patiente depuis plus de 15 ans, tente pour la première fois la téléconsultation. « C’est bien, mais à utiliser à bon escient, analyse-t-elle à l’issue du rendez-vous. Effectivement ça peut être appliqué, mais dans le cadre d’une relation étroite avec le médecin. Le contact humain est toujours à privilégier ».

Dans un premier temps opposé à ces consultations virtuelles, Yoko Kikuchi-Maurice a fini par sauter le pas il y a peu de temps, à faveur d’une blessure, mais elle espère ne pas avoir à généraliser. « Je réserve pour les patients dont je suis le médecin traitant, ceux que je connais, que j’ai déjà vu. On ne peut pas, par internet faire n’importe quoi. Si une patiente a une douleur dans la poitrine, une suspicion d’appendicite, là, ça ne marche pas ». 

Elle voudrait surtout des actes plus forts de la part des autorités pour lutter contre le Covid-19. « Au moment du H1N1, on avait beaucoup critiqué, se rappelle-t-elle. On disait qu’on avait exagéré. Mais quand même, les médecins, on avait reçu des messages de Roselyne Bachelot, on avait reçu un bon vraiment à l’avance pour aller chercher des masques.

J’étais allée les chercher dans un entrepôt, je me rappelle, il y avait des masques jusqu’au plafond. Là c’est la situation totalement inverse : il n’y a pas de masque, le gel n’en parlons pas. On est censé en porter un et dire à nos patients d’en porter un ! »

AUTEUR   : Elena Louazon

SOURCE  https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-les-medecins-se-preparent-a-la-teleconsultation-1583772246