Accueil 3e et 4e âge #SantéConnectée : le #Virage 3.0 des seniors avec leur #Médecin

#SantéConnectée : le #Virage 3.0 des seniors avec leur #Médecin

Les seniors prêts à aborder le virage de la santé connectée avec un référent : le médecin !

Á l’occasion de la 18ème édition du Salon des Seniors (7-10 avril, Paris – Porte de Versailles), l’Institut Français des Seniors et Medisite ont réalisé un sondage sur « Les Seniors et les objets connectés ».

Et celui-ci montre que les seniors sont les premiers concernés par la e-santé. 

Si la santé est l’affaire de tous, elle l’est plus encore pour les 40% de français qui doivent surveiller leur santé régulièrement, la moitié chez les plus de 70 ans.

Trouver des solutions pour faciliter le suivi de sa santé est un donc pour eux un enjeu majeur. La bonne nouvelle, c’est que 75% des seniors ont déjà entendu parler des objets connectés, alors même que leur diffusion reste encore limitée.

D’une manière générale, les seniors les plus âgés (70 ans et plus) se sentent autant concernés par les objets connectés que les plus jeunes seniors (50-60 ans).

Près de 33% des 50 ans et plus ont d’ailleurs déjà utilisé des objets connectés et semblent y trouver une vraie valeur ajoutée, puisque 81% l’utilisent toujours. Marque de leur satisfaction.

Les deux objets qui attirent le plus les seniors sont les montres capables de mesurer le rythme cardiaque et les tensiomètres.

 

Afficher l'image d'origine

Et parmi les objets qui leur semblent utiles pour faciliter le maintien à domicile, figurent : la téléassistance, le pilulier électronique et les caméras qui détectent les chutes et alertent les proches. Les seniors ont foi en l’avenir de ces objets dans la prévention des accidents de santé et le maintien à domicile.

 

Afficher l'image d'origine84% d’entre eux souhaiteraient pouvoir communiquer les données collectées directement à leur médecin. 68% d’entre eux le solliciteraient aussi volontiers pour choisir l’un de ces objets. Preuve que le « référent santé » reste plus que jamais le médecin.

Les objets connectés ne le remplaceront donc pas. Ils ne feront que renforcer son rôle auprès de ses patients.

Enfin, notez que 60% des seniors attendent des futurs objets connectés qu’ils les préviennent d’un accident de santé.

D’autre part, une réduction de cotisation de la part de la mutuelle ou de l’assurance les inciterait à les utiliser (47% y seraient favorables).

Les seniors attendent une prise en charge des mutuelles, ce qui parait logique puisqu’ils confèrent à ces objets un rôle préventif par rapport à d’éventuels accidents de santé.

Commentaires

comments