Actualités #HRV-Simulation : le #Testing 3.0 des postes de travail en #RéalitéVirtuelle

#HRV-Simulation : le #Testing 3.0 des postes de travail en #RéalitéVirtuelle

 Pour repérer et prévenir les Troubles musculosquelettiques (TMS), HRV-Simulation propose aux entreprises de concevoir et diagnostiquer les postes de travail en recourant à la réalité virtuelle.

 

Afficher l'image d'origine

Réalisés en temps réels, ces tests couvrent l’ensemble des gestes des salariés.

De l’ergonomie virtuelle pour le monde réel… La startup lavalloise HRV-Simulation a exposé son offre ErgAudit lors de Laval Virtual, le salon de la réalité virtuelle qui s’est déroulé entre le 23 et 27 mars. Son offre, baptisée ErgAudit, aide à tester en temps réel l’ergonomie d’un poste de travail, grâce à des simulations en réalité virtuelle. Objectif : évaluer et limiter les risques de Troubles musculosquelettiques (TMS) associés à l’environnement de travail. Créée en 2013, HRV-Simulation a trouvé ses premiers clients auprès des hôpitaux mais aussi des ateliers industriels.

Afficher l'image d'origine

Lorsqu’ils reçoivent une commande, les collaborateurs de HRV-Simulation recréent le poste de travail grandeur nature, avant d’enfiler les capteurs sur les articulations, le dos et la tête des utilisateurs. L’environnement, le mobilier, mais aussi les outils de travail sont reproduits et inclus dans l’exercice.

Ensuite, les équipes de HRV-Simulation répètent les mouvements du quotidien et transmettent les données en temps réel. Ces dernières sont évaluées, selon les règles RULA (Rapid Upper Limb Assesment), une méthode utilisée par les ergonomes pour évaluer rapidement les risques de TMS. Au terme de la simulation, l’entreprise cliente reçoit une évaluation geste par geste.

Si les solutions de HRV-Simulation sont utilisées pour étudier des postes de travail déjà existants, la jeune pousse lavalloise se veut également l’allié du design et de la conception. «Nos simulations sont intéressent les entreprises car il est beaucoup moins coûteux d’apporter des modifications en amont qu’après la fabrication », explique Yoann Pilar, développeur en charge du projet.

Autre argument : « Cet un outil sert également à prévenir les conflits sociaux car les entreprises cherchent à montrer leurs préoccupations pour la santé au travail », renchérit Arnaud Cosson, fondateur et directeur général de HRV-Simulation.

En effet, la jeune pousse organise aussi des ateliers en entreprise pour les Comités d’hygiène, sécurité et conditions de travail (CHSCT) afin de sensibiliser les employés aux risques TMS.

Afficher l'image d'origine

Issue de la technopôle lavalloise, haut lieu français de la réalité virtuelle, HRV-Simulation emploie actuellement 9 personnes.

Elle a acquis ses lettres de noblesse dans la simulation de certains actes médicaux, comme la chirurgie dentaire ou des accouchements à des fins de formation.