Communiqué de Presse #Covid 19 : #Téléconsultation , le rush chez #Medaviz

#Covid 19 : #Téléconsultation , le rush chez #Medaviz

Acteur majeur de la téléconsultation médicale en France, l’entreprise Vannetaise #Medaviz a vu son activité bondir depuis quinze jours. Elle reçoit chaque semaine une centaine d’appels de médecins intéressés par l’outil.

 

#Medaviz n’a pas attendu le décret du ministre de la Santé assouplissant la téléconsultation pour voir bondir son activité. Depuis 2017, la société Vannetaise propose un outil de consultation aux médecins et aux établissements de santé pour le suivi de leur patientèle. « Et, depuis 2018, nous concentrons notre développement sur une offre d’éditeur de logiciel », dit Stéphanie Hervier, directrice générale de cette entreprise, qui compte désormais 20 salariés.

 

« C’est le rush ! Beaucoup de médecins en cabinet ou en établissement nous appellent de toute la France ».

De 70 par semaine, le nombre d’inscriptions a bondi ces quinze derniers jours pour atteindre les 100 hebdomadaires. « C’est le rush ! Beaucoup de médecins en cabinet ou en établissement nous appellent de toute la France ».

Haut niveau de sécurité pour les données de santé

Sur les 8 000 médecins inscrits, 15 % sont bretons. Pour les médecins en cabinet, l’outil est gratuit. Pour les établissements, Medaviz vend des licences. Les collectivités composent également le numéro de Medaviz : « Cinq régions nous ont sollicités », dit Stéphanie Hervier. Le mode opératoire est simple : le médecin s’inscrit sur le site de Medaviz et se connecte. Rien à télécharger ! Ensuite, c’est de la vidéo conférence entre le médecin et son patient via le site Medaviz qui permet le partage de documents (bilan, analyses…) et de transmettre une ordonnance…

L’entreprise a un hébergeur de données de santé qui garantit un niveau de sécurité important. La téléconsultation, par les temps qui courent, présente un triple avantage : le patient, en ne se déplaçant pas au cabinet, évite de s’exposer ; le soignant se protège ; et, enfin, la téléconsultation permet de réaliser une pré-qualification pour le coronavirus.