Accueil Actualités #Cardiologie 3.0 : le #SmartPhone traque la fibrillation auriculaire

#Cardiologie 3.0 : le #SmartPhone traque la fibrillation auriculaire

Un simple smartphone pour détecter la fibrillation auriculaire ( #ESC2016 )
 Une équipe de chercheurs de l’université de Turku (Finlande) a mis au point une application pour n’importe quel smartphone détectant une fibrillation auriculaire pour autant que ledit smartphone soit équipé d’un accéléromètre et d’un gyroscope.
Afficher l'image d'origine

Quand on sait que les troubles du rythme atteignent plus de 2% de la population globale et qu’ils sont responsables de plus de 7 millions d’AVC par an, on comprend l’intérêt d’une telle application. C’est d’autant plus vrai que les troubles du rythme coûtent approximativement 19 milliards d’euros en Europe annuellement.

Or la détection de ces troubles du rythme est cruciale pour pouvoir traiter le patient le plus rapidement possible, mais les ECG ne peuvent pas être réalisés rapidement.

L’étude finlandaise a accueilli 16 patients avec une fibrillation auriculaire ainsi que 20 personnes contrôles afin de valider l’algorithme développé.

L’accéléromètre et le gyroscope ont été utilisés afin d’acquérir le rythme cardiaque.

Celui-ci est analysé et permet de détecter enfin un trouble du rythme. La sensibilité et la spécificité de l’algorithme sont de plus de 95% !

La communauté des cardiologue réunie actuellement au congrès de l’ESC  a accueilli cette perspective comme une bonne nouvelle, même si des doutes persistent sur l’efficacité réelle d’un tel système. Des études plus conséquentes sont donc requises.

Par ailleurs il faudra déterminer également si la mise à disposition d’une telle application pour le grand public n’entraînera pas une surconsommation médicale avec pour conséquence un sur-traitement et un surcoût.

Commentaires

comments