Accueil Actualités #Cancer : #Médecine 4.0 , un clone virtuel pour tester les médicaments

#Cancer : #Médecine 4.0 , un clone virtuel pour tester les médicaments

L’Institut de cancérologie de l’ouest  est résolument tourné vers l’avenir. Ici, un chirurgien avec un robot qui permet d’opérer avec une vision 3D. 

 

L'Institut de cancérologie est résolument tourné vers l'avenir. Ici, un chirurgien avec un robot qui permet d'opérer avec une vision 3D.

Mario Campone, nouveau directeur de l’Institut de cancérologie de l’Ouest, a pour projet de développer un clone virtuel pour chaque patient afin de tester les médicaments.
Mario Campone, vient d’être désigné directeur de l’Institut de cancérologie de l’Ouest basé à Saint-Herblain et à Angers.
Son projet s’appuie sur le développement de la médecine 4.0. C’est-à-dire, « la médecine de demain. Elle se base sur la grande révolution numérique en cours, sur les outils connectés, sur les bases de données (big data) », explique-t-il.

 

Afficher l'image d'origine

Pour le patient concrètement, ce qui va changer, c’est un lien, connecté, à distance, via un smartphone, avec le médecin.
Le patient « deviendra de plus en plus un acteur de sa prise en charge. Il est au centre de tout. Il sera de plus en plus autonome.
Et donc il aura une relation avec le médecin qui ne sera pas subordonné. »