Accueil Connected Doctors #Ascom lance Digistat® Vitals pour la saisie des constantes vitales et des...

#Ascom lance Digistat® Vitals pour la saisie des constantes vitales et des scores d’alertes directement au chevet du #patient

Data saisie chevet du patient

Ascom lance Digistat® Vitals pour la saisie des constantes vitales et des scores d’alertes directement depuis le chevet du patient

La nouvelle application aide à éliminer la double saisie des constantes vitales, des scores d’alerte et des erreurs associées et permet la mise à disposition, en temps quasi-réel, de ces données dans le dossier patient informatisé.

Ascom, fournisseur international de solutions de communication axées sur les TIC destinées au secteur de la santé, annonce le lancement d’Ascom Digistat® Vitals, sa nouvelle application permettant la saisie de constantes vitales et de scores d’alertes depuis le chevet du patient, et la mise à disposition de ces données dans le dossier patient informatisé.

Grâce à cette application, et à partir d’un terminal applicatif Ascom Myco ou via une sélection de périphériques Android*, les professionnels de santé enregistrent les constantes vitales et les scores cliniques directement depuis le chevet du patient ; les données étant ensuite envoyées vers le dossier patient informatisé. Cette saisie permet d’éliminer « entre 4.4% et 15.2% » d’erreurs dans le cas où les constantes vitales sont notées sur papier puis ressaisies dans le dossier patient informatisé. La documentation papier génère également un délai moyen de 40 minutes entre la saisie initiale et la disponibilité effective des données et des scores dans le dossier patient.**

Des appareils mobiles au lit du patient ?

Il faut rappeler que dans la majorité des établissements de santé informatisés, les appareils de saisies sont statiques, encombrants et/ou issus de l’industrie. Ils ne rentrent ni dans les box d’urgence ni dans chambres des patients au sein même de l’hôpital. Le besoin réel serait pourtant plutôt à l’opposé, puisque que les soignants ont besoin d’appareils mobiles, portés sur eux, avec une ergonomie pensée en fonction des contraintes du milieu : service 24/7, pas d’indisponibilités dues au temps de chargement, accès dans les ascenseurs, sous-sols, résistants à l’eau, aux chocs et désinfectables…

En modifiant ces outils pour répondre aux besoins des soignants, il est alors possible de supprimer la barrière physique entre le patient et son dossier, ce qui permettra de réduire les inégalités d’accès aux soins en rapprochant les patients situés dans des déserts médicaux ou polypathologiques de l’ensemble des spécialistes en capacité de les aider.

Les alertes, une banalité à l’hôpital

À l’hôpital, une alerte de santé est, et restera courante. Comme le soulève l’INCERM, les parcours patients associés aux prises en charge gagnent à être individualisés. Les réactions aux évènements non planifiés devront l’être également.

Entre les mécanismes d’alertes systématiques et la consultation des dossiers patients qui nécessite une action volontaire, il reste un vide important. Cette brique de connexion qui permettra de hiérarchiser les alarmes, de notifier, sans harceler les professionnels de santé connectés, sera un élément indispensable à cette transition.

À ce titre, les protocoles basés sur l’ensemble des données médicales doivent être définis de manière évolutive par des référents soignants ayant une expérience réelle du terrain. Là, encore plus que dans d’autres secteurs, l’amélioration continue ne doit pas être freinée par la rigidité des outils.

Cette transition vers des systèmes d’alerte évolués et mobiles est un enjeu vital pour améliorer la qualité des soins. Un enjeu par exemple illustré par :

  • L’étude « Top 10 Health Technology Hazards lists » menée par l’ECRI Institute, qui place en 3ème position les erreurs liées à la transmission des alarmes de ventilation et portant préjudice à la santé des patients. Une interconnexion réelle et un report d’alarmes pourraient remédier à cette solution.

 

  • De la même façon, les infections nosocomiales en particulier celles associées à des BMR, sont un risque pour les professionnels de santé. Des protocoles ont été mis en place dans les établissements ces dernières années pour permettre leur détection. À la réception d’un résultat de laboratoire ou d’une déclaration de suspicion, il serait possible d’alerter instantanément les soignants approchant la chambre d’un patient identifié réduisant ainsi le risque de contamination de manière significative.

En parallèle, la visibilité donnée sur les actions réalisées permettra de prouver la qualité des soins réalisés et d’alerter en cas de surcharges des équipes soignantes.

“Les erreurs et les valeurs manquantes lors de la saisie des constantes vitales et des scores d’alerte, associées à leur disponibilité décalée dans le dossier patient informatisé, peuvent compromettre la sécurité du patient,” souligne Gabriele Unterberger, Directeur d’Ascom UMS.“ Associer une saisie unique à un calcul de score automatisé est la garantie que les données soient non seulement correctement saisies mais également disponibles rapidement dans le dossier patient. Le personnel peut ainsi effectuer une prise en charge efficace et des actes médicaux appropriés.”

La nouvelle application permet également un calcul de score automatisé et l’enregistrement de scores cliniques – à l’instar du score d’Aldrete ou encore du score du système de détection précoce britannique (NEWS) – directement au chevet du patient. L’application met à disposition des modèles préenregistrés que les établissements hospitaliers peuvent adapter pour répondre à leurs besoins et objectifs opérationnels spécifiques.

“La nouvelle application met également en lumière l’efficacité de l’intégration entre les solutions matérielles et logicielles Ascom et la plateforme de logiciels cliniques Digistat,” ajoute Unterberger. “Digistat Vitals est d’abord une innovation formidable. Mais sa réelle valeur pour les hôpitaux réside dans sa parfaite intégration avec la plateforme de gestion et de communication hospitalière Ascom en constante évolution, composée de systèmes d’appel infirmières et de solutions mobiles.”

Pour plus d’informations: http://bit.ly/2y775Io

……………………………………………………………………………….………………………………………………….

À propos d’Ascom

Ascom est un fournisseur international de solutions de communication axées sur les TIC (technologies de l’information et de la communication) dans le secteur de la santé et de flux de travail mobiles. La vision d’Ascom est de combler les déficits d’information numérique pour permettre une prise de décision optimale, à tout moment et partout. L’entreprise s’est donnée pour mission de proposer des solutions de communication de première importance en temps quasi réel, taillées sur mesure pour les environnements ad hoc où mobilité et réactivité sont des facteurs essentiels. A partir de son portefeuille unique de produits et de solutions et ses compétences en architecture logicielle, Ascom conçoit des solutions d’intégration et de mobilité qui créent des flux de travail fluides, exhaustifs et efficaces, pour le secteur de la santé comme pour l’industrie, la sécurité ou encore la grande distribution.

Ascom a son siège à Baar (Suisse), possède des filiales dans 15 pays et emploie près de 1.300 collaborateurs dans le monde. Les actions nominatives d’Ascom (ASCN) sont cotées au SIX Swiss Exchange à Zurich. La filiale française Ascom (France) S.A. a son siège à Nanterre (92).

 

Commentaires

comments