Accueil Actualités #Robotique 3.0 : #Versius, le robot chirurgien le plus petit au monde...

#Robotique 3.0 : #Versius, le robot chirurgien le plus petit au monde !

PARTAGER
The robot surgeon in person. 3d illustration

Des chercheurs britanniques ont réussi une performance inédite en créant Versius, le robot chirurgien le plus miniature ayant jamais existé. Le but ? Gagner du temps et de l’argent bien sûr !

Selon le quotidien The Guardian, des chercheurs britanniques ont récemment mis au point un nouveau robot médical baptisé Versius qui pourrait représenter une véritable révolution dans les hôpitaux. Selon le fabricant Cambridge Medical Robotics, le robot permettra de réduire les coûts et accélérer à la fois le temps d’opération et de rétablissement des malades.

Versius a été fabriqué à l’aide de technologies habituellement réservées à la téléphonie mobile et à l’industrie spatiale. Une centaine de chercheurs ont pensé ce robot qui sera capable d’opérer au niveau de la prostate, des oreilles, de la gorge ou encore du nez. La machine devrait également réaliser des opérations colorectales et d’autres relatives à des hernies.

Crédits : Cambridge Medical Robotics

Versius est un robot miniature contrôle par un chirurgien bien humain également présent dans la salle d’opération, et ce, via une console équipée d’un écran 3D. L’avantage principal de ce robot est incarné par la possibilité d’effectuer des incisions de très petite taille contrairement à la chirurgie classique nécessitant souvent une incision assez large. Ainsi, les chercheurs estiment qu’il s’agit là d’un moyen de limiter les potentielles complications, mais également de réduire le temps consacré au processus de guérison.

La présence des robots médicaux dans le monde hospitalier est limitée tout simplement parce que leur taille et le manque de place sont généralement incompatibles. Avec Versius, ce problème est réglé puisque sa taille ne gêne absolument pas le déplacement des médecins et l’accès au patient. Autre avantage de poids : la capacité du robot à détecter la résistance. En effet, Versius peut adapter sa force lorsque celui-ci agit sur un malade, et ce, sans intervention du médecin.

Le seul point qui pourrait freiner la démocratisation d’un tel robot est son prix : 2 millions d’euros, mais cela relève de l’investissement. Rappelons qu’en mai 2017 un autre robot chirurgien avait déjà fait couler beaucoup d’encre. Conçu par des chercheurs américains, ce dernier est capable de percer les crânes 50 fois plus rapidement qu’un chirurgien.

Sources : The Guardian – Clubic

Commentaires

comments