Accueil Actualités #SantéConnectée : le #Médecin 3.0 est le #Créateur de la pratique médicale...

#SantéConnectée : le #Médecin 3.0 est le #Créateur de la pratique médicale de demain

PARTAGER
 La santé connectée place enfin le patient au centre de la médecine de demain.
C’est l’émergence vertueuse et nécessaire du patient 3.0 au sein du #ConnectedMedicalCenter.
Le temps de la paternalisation est bien révolu, voici enfin l’émancipation 3.0 et digitale du patient.
Le #ConnectedMedicalCenter , véritable laboratoire 3.0 de la pratique médicale , va enfin offrir au patient 3.0 son véritable rôle majeur de santé publique.
Dans une salle d’attente connectée , la consultation éclatée avec une interactivité à son comble , et enfin et surtout une post-consultation connectée avec le #ConnectedCorner.

 

Afficher l'image d'origine

Il voit autour de lui tant de  violents mouvements de chaises musicales et connectées , mais aucune  feuille de route 3.0 en rapport avec un parcours de soin enfin connecté.

Afficher l'image d'origine

Les professionnels de santé, l’hôpital, les pouvoirs publics et mêmes certaines associations de patients cherchent depuis peu une connexion avec ce patient expert avide d’autogestion de sa propre maladie.
L’autogestion du patient  est vertueuse  et moins coûteuse, il devient enfin un acteur de sa santé et laisse enfin son profil 2.0 de spectateur assujetti à de multiples intérêts non maîtrisés médicaux ou non.
Mon agacement est à son comble en voyant le conservatisme de certaines associations de patients cherchant à tout prix à combattre la santé connectée et sa vertueuse autogestion médicale et personnalisée.
Les freins bloqués sur des certitudes clonées sur ceux des soignants tout puissants qu’ils combattent avec force, provoquent un immobilisme 2.0 datant de la période lointaine post-minitel.
Combat d’arrière- garde ou de survie future ? , quelle bonne question.
Certains professionnels de santé réfractaires à tout mouvement susceptible de modifier un micron de leur pratique médicale déjà révolue les rejoignent dans un bal masqué de tout progrès numérique.
L’hôpital doit aussi assurer sa révolution culturelle et cesser d’être une forteresse imprenable car universitaire. C’est enfin un plateau technique où la médecine ambulatoire devient un graal économique. L’autogestion du patient y trouve ici toute sa définition.
La révolution est en marche, le patient expert et émancipé a sonné le glas d’une médecine directive, paternaliste et collective.
Nous entrons dans l’ère de la médecine connectée prédictive, personnalisée et responsable.
A nous tous de nous adapter pour continuer à exister.

Commentaires

comments