Accueil Connected Doctors #Déploiement : Lettre à #France et aux #industriels de la #SantéConnectée

#Déploiement : Lettre à #France et aux #industriels de la #SantéConnectée

PARTAGER

Le modèle économique  de la #SantéConnectée souffre d’un décalage thermique et digital et éternellement durable entre les pouvoirs publics avec des idées d’avant-hier rythmées par une musique  digne d’une oubliette TFI signée #Aliagas, et des  #Startup  avides,  créatrices d’idées 3.0 d’après-demain (médecine prédictive…).

Le #Viagra digital et annonciateur d’une industrialisation massive de la santé 3.0 tarde à émerger. Et pourtant ce serait nécessaire…

Afficher l'image d'origine

Il est enfin temps de lancer les Walkyries 3.0 dans la #NuitConnectée d’un énième colloque sur la #SantéConnectée ennuyeux à mourir comme un #JourSansFin dépourvu de véritables acteurs notoires.
Le modèle économique de la #SantéConnectée ne doit pas dépendre uniquement d’une volonté politique publique 1.0,  versatile et illusoire, elle doit reposer sur de véritables acteurs volontaires 3.0, experts et acides sur le système médical connecté qui reste à inventer, à construire (à coup de blockchain, d’apis, de plateformes…) évidemment ensemble.

Afficher l'image d'origine

Le #Déploiement de la santé connectée pourrait alors passer par l’émergence d’un #TsunamiNumérique déclenché par le patient  qui cherche en vain son #Graal connecté grâce à  une #Mutuelle 3.0. 

La fracture est béante entre la prévention 3.0 des risques médicaux potentiels mutualisés et la prise en charge des pathologies chroniques en ALD issues de la politique publique sclérosée .

Les pathologies chroniques, morbides et dévastatrices sur le plan humain et économique restent à la charge  des pouvoirs publics, le dynamisme digital doit enfin émerger.

 

Afficher l'image d'origine

 

La prévention  de l’accident vasculaire cérébral, de la pathologie vasculaire coronarienne reste à inventer (certaines start-up semblent s’y employer), les mutuelles dynamiques et responsables vont certainement embrayer le pas rythmé et digital de la médecine de demain.

Il faut comme aux Etats-Unis un effet de masse déclenché par les patients experts avec un investissement vertueux des mutuelles  pour enfin assurer le #Déploiement de la #SantéConnectée.

Comme toujours seul le respect d’une pyramide de conviction passant par le sommet (les soignants, spécialistes et généralistes  et descendant vers la base (patient et aidants) garantira  les voies d’une #Révolution 3.0  médicale tant attendue.

Alors les soignants recommanderont et  prescriront des solutions de santé connectée.

La fracture digitale est réelle, les professionnels de santé ont été écarté par des industriels qui se tournent vers le #GrandPublic évidemment rémunérateur à court terme, le caddie à la main en recherchant en vain une solution médicale dans les rayons…

La chute du cours de FITBIT en témoigne, pas de caution scientifique, un feu de paille, pas d’arguments santé, pas d’Evidence Based Medicine, le bien-être connecté se réduit à peu de chose…

Le médecin de demain ne sera jamais virtuel , il sera un sans doute un  clône 3.0  médicalisé surfant entre monde 4.0  et  l’#IntelligenceArtificielle qu’il va maîtriser et éternellement apprivoiser.

Le casque virtuel et la robotique feront partie  de sa pratique médicale avec une expertise basée sur l’empathie, l’anamnèse, l’examen clinique et la prescription d’application et de devices de santé connectée.

Le grand  public serait-t-il l’ultime recours d’un #Déploiement hypothètique de la médecine de demain ?

Afficher l'image d'origine

la solution ne se trouve évidemment pas dans le point de vente

Les professionnels de santé refusent en masse  cette rengaine 1.0 d’une #Dalida saoulée de paroles #Delonesques connues, mais éternellement frustrée d’ actes.
Chers industriels de la santé connectée, pourquoi ne viendriez-vous pas vous appuyer sur nous, médecins, soignants, pour jeter les base d’une véritable médecine connectée ? Cette démarche clairvoyante serait alors au service de vos ambitions 😉

 

Commentaires

comments