Accueil Connected Doctors #neurohacking : nouvelle frontière, le cerveau modifié

#neurohacking : nouvelle frontière, le cerveau modifié

PARTAGER

Méditation 2.0

La méditation fait de nombreux adeptes parmi les patrons de la Silicon Valley, tout particulièrement la Méditation de pleine conscience et la MSBR (Mindfulness Based Stress Réduction) méditation popularisée par Jon Kabat-Zinn notamment.
Google fut précurseur avec le programme SearchInsideYourself qui promeut la méditation chez les ingénieurs du Googleplex, programme mené par Chade-Meng TanDaniel Goleman et Jon Kabat-Zinn, qui ont écrit un manuel et fournissent des ressources applicables en entreprise.

Sur la conférence Le Web, une salle a été aménagée pour faciliter la méditation des participants !
Le cofondateur de Twitter Evan Williams a introduit des séances collectives de méditation dans sa nouvelle start-up, Medium.

Et le thème a même sa conférence, Wisdom 2.0, organisée fin février à San Francisco. Depuis quelques années les BuddhiskGeeks organisent des conférences sur l’impact neurophysiologique de la médidation et publient dans des revues, fournissant des arguments de type EBM (Evidence Based Medicine) en faveur de la pratique de la méditation. Une communauté en ligne active est ouverte.

Plusieurs start-up ont développé des applications d’aide à la méditation, comme Headspace, qui donne des conseils pour apprendre les techniques de base et accompagne l’utilisateur personnellement, en lui fournissant de nombreuses statistiques sur ses séances (leur durée…).

Bibliographie : Le Cerveau de Bouddha

Vers le transhumanisme ?

Les travaux sur le cerveau ont pris une nouvelle tournure ces derniers mois. Le cerveau est devenu la « nouvelle frontière » des big techs.
C’est désormais clairement l’objectif des transhumanistes et de la Singularity University crée par Ray Kurzweil et soutenue par… Google !

Le téléchargement et la sauvegarde de la mémoire humaine qui est affiché comme objectif.

Plusieurs sociétés parviennent déjà à relier des applications au cerveau et à en extraire des données liées aux émotions, au travail cérébral.
Le spécialiste des neurosciences Adam Gazzale peut réaliser des encéphalogrammes à très bas coûts – 100 dollars pour être précis.

Ces capteurs vont nous donner certaines infos sur notre cerveau que l’on pouvait jusqu’à présent obtenir seulement… en se soumettant à des IRM à l’hôpital.
Par les projets les plus récents et passionnants, notamment issus de Kickstarter, citons Thync, Melon et le casque Emotiv.
Une vidéo qui vous fera directement percevoir les enjeux du neurofeedback : Tan Le, ci dessous 🙂

On va aussi pouvoir visionner en direct l’activité de notre cerveau dans un masque de réalité virtuelle, l’Oculus Rift. C’est fantastique : des entrepreneurs, des chercheurs, travaillent ensemble et lancent des applications inédites.

Le vainqueur de la compétition de start-up de l’an dernier, le polonais Intelclinic, avait séduit le jury en présentant un masque relié aux émotions du cerveau et qui permet de dormir moins en se calquant sur les phases de sommeil.

Rythme.co souhaite ouvrir la voie d’une association entre les neurosciences et les technologies avancées afin d’améliorer les performances de l’Homme au quotidien. Son premier produit, Dreem, est un bandeau connecté qui synchronise des stimulations sonores avec l’activité de votre cerveau pour améliorer la qualité de votre sommeil.

Le sujet étant en pleine ébullition nous allons compléter cet article régulièrement.

Merci de vos suggestions et commentaires 🙂

Commentaires

comments