Accueil Ambulatoire #ConnectedMedicalCenter : #Aviitam , l’intelligence 3.0 de la consultation

#ConnectedMedicalCenter : #Aviitam , l’intelligence 3.0 de la consultation

PARTAGER

#ConnectedMedicalCenter est un véritable laboratoire 3.0  de transformation digitale de la pratique médicale , la vie réelle d’un médecin  va changer , nous devons tous travailler et ensemble dans l’élaboration d’une consultation médicale enfin en phase avec le monde actuel  évidemment digital et connecté.

 

Afficher l'image d'origine

#Aviitam s’inscrit dans une logique vertueuse et médicale  de cette révolution numérique , le sixième P  avec le parcours de soins connecté trouve enfin son essence.  

#Aviitam va s’investir dans le #ConnectedMedicalCenter , la santé connectée reste un jardin numérique et digital à inventer , les architectes 3.0 doivent être des professionnels de santé, seuls drônes médicalisés et  connectés aux patients .

 

Afficher l'image d'origine

#Aviitam, Carnet de Santé Intelligent est l’outil de gestion de la relation médecins – malades visant à transformer la prise en charge des maladies chroniques.

 

Afficher l'image d'origine

 

#Aviitam : Philosophie

Aujourd’hui : Lorsque le patient se rend chez son médecin pour un bilan de santé ou le suivi d’une maladie chronique (diabète, hypertension artérielle, dyslipidémie, maladies cardiovasculaires, trouble du sommeil, etc.), il se rend au cabinet sans aucune préparation. Lors de la consultation, le médecin passe du temps à recueillir les données le concernant, « interrogatoire médical », pression artérielle, poids et examens de routine. Une fois la consultation terminée, il repart avec une prescription de médicaments et n’a plus aucune interaction avec le médecin.

Afficher l'image d'origine

Avec #Aviitam  , la consultation 3.0

Avant la consultation, le patient recueille ses données en temps réel dans la/les semaine(s) qui précède(nt) son rendez-vous (questionnaires adaptés à sa pathologie, informations sur son mode de vie, alimentation, activité physique, sommeil, gestion du stress, etc.). L’utilisation de « smartphones » ou objets connectés (montres, bracelets, tensiomètres, mesure de glycémie capillaire, etc.) facilite la collecte de données en temps réel et parfois en continu. Les données sont contextualisées : pression artérielle ou rythme cardiaque au travail, à l’activité physique, au cours de conversations, détection de marqueurs du stress…

Au cours de la consultation, le médecin ne passe plus de temps à recueillir les données grâce aux algorithmes développés, il bénéficie d’une synthèse visualisable en un clin d’œil lui permettant de cerner très rapidement les points importants pour le patient et d’en discuter avec le lui. Les décisions ne sont plus prises sur une donnée ponctuelle et isolée mesurée au cours de la consultation (ex : pression artérielle au cabinet du médecin) mais sur de très nombreuses données récoltées en vie réelle. Les analyses de type « Data Mining » permettront de proposer des conduites personnalisées, la précision du système progressant avec la multiplication des données recueillies. Le médecin est guidé pour prescrire les thérapeutiques non médicamenteuses.

Après la consultation, le patient bénéficie d’informations adaptées à sa pathologie (outil d’éducation thérapeutique). Il est accompagné pour la mise en place des thérapeutiques non médicamenteuses (coaching) et pour mieux adhérer à ses traitements. La comparaison des données aux personnes de conditions équivalentes lui permettra de recevoir directement des conseils personnalisés et adaptés à son cas personnel. Il pourra inscrire sur son agenda personnel ses objectifs, ses traitements, ses activités et ses visites médicales afin de bénéficier de rappels et encouragement. Tableaux de bords de la patientèle : Médecins ou Communautés pourront avoir un tableau de bord de l’ensemble des patients suivis en temps réel. Suivi des pathologies, Médicaments, Observance, Consultations, résultats de questionnaires, etc. Aucune donnée nominative sera rendue accessible. Tout au long du parcours de soins, les professionnels de santé bénéficient de l’ensemble des données du patient, disponibles sur la « Time Line » du Carnet de Santé Intelligent Aviitam après autorisation et remise des codes personnels par ce dernier. Ils peuvent coordonner leurs soins de façon à optimiser la prise en charge et le parcours de soins.

Afficher l'image d'origine

#Aviitam : historique

Le projet a été initié en 2009 par la création d’un site internet alpha « APANUT.com » visant à répondre aux difficultés pratiques de consultation des deux fondateurs. APANUT a été utilisé auprès de plus de 500 patients apportant un sentiment de satisfaction et répondant à un véritable besoin aussi bien du côté des médecins que des patients. Les données ont été analysées et ont fait l’objet d’un travail de Thèse d’Exercice de Médecine1 validant la preuve de concept et permettant le lancement du projet Aviitam en 2012. Médecins de terrain, le Pr Antoine Avignon et le Dr V Attalin créateurs d’Aviitam ont cherché à enrichir leurs compétences entrepreneuriales en associant à l’aventure le Dr Denis Hoa qui partageait leurs valeurs humanistes de la médecine tout en apportant une indispensable expertise dans les technologies de l’information et de la communication et de l’entreprenariat en tant que Président Fondateur de l’entreprise IMAIOS.

Afficher l'image d'origine

Restait alors à s’associer les compétences de développeurs informatiques. Le choix s’est tourné vers D Lovéra et F Desmaretz avec qui le Pr Avignon avait déjà eu l’occasion de collaborer pour la réalisation d’un CD-Rom éducatif médical primé au festival du film médical de Deauville et aux entretiens de Bichat. L’ancienneté des relations et le partage des valeurs humaines de l’ensemble de l’équipe d’Aviitam est l’une des forces sur lesquelles le projet s’appuie.

Afficher l'image d'origine

#Aviitam : l’équipe et les associés 

• Pr Antoine Avignon, 53 ans, Spécialiste en Endocrinologie – Maladies Métaboliques – Diabétologie, Professeur de Nutrition à l’Université de Montpellier – UFR de Médecine, Chef de Service Nutrition Diabète – Chef de Pôle Hospitalo – Universitaire au CHU de Montpellier (6ème CHU de France classement du Point 2015, 5ème pour la recherche), Membre de l’Unité INSERM U 1046. • Dr Vincent Attalin, 33 ans, Spécialiste en Médecine Générale, Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaire en Nutrition, Capacité de Médecine du Sport et Diplôme Inter-Universitaire « Le Sommeil et sa Pathologie », Praticien Hospitalier à temps partiel dans le Service Nutrition Diabète au CHU de Montpellier et praticien au sein de la Clinique Mutualiste Beausoleil à Montpellier. Président de la société Aviitam. • M. Jean-Baptiste Frangin, Diplômé de la KEDGE Business School, Directeur Général • Dr Denis Hoa, 37 ans, Médecin Radiologue à la Clinique du parc (Castelnau le Lez), Président et cofondateur de la société IMAIOS (e-learning et technologies innovantes en imagerie médicale sur le web et mobile), Montpellier.

Afficher l'image d'origine

L’équipe informatique : • M. Didier Lovéra, COO, Web développeur, graphiste • M. François Desmaretz CTO • M. Stéphane Sampaio Responsable base de données • M. Lionel Bijaoui Développeur applications mobiles Publication, rédaction : • Mme le Dr Lucie Clotet, Rédacteur médicale • Mme Maria-Chantal Bonnefont-Cobo Rédacteur technique • Mme Cindy Daloiseaux Tech Aviitam.

#Aviitam : le positionnement

le positionnement Aviitam cherche à disrupter la gestion des maladies chroniques en mettant à disposition des médecins et des patients une plate-forme SaaS de MRM (Medical relationships Management) permettant (1) d’améliorer l’accès des médecins aux données patients recueillies en vie réelle, (2) d’aider le médecin à l’analyse des données et à la formulation d’une stratégie thérapeutique personnalisée favorisant les thérapeutiques non médicamenteuses et (3) d’accompagner médecin et patients pour un suivi en continu de la santé. Les maladies chroniques sont actuellement responsables dans notre pays de 85% de la mortalité et de plus de 70 % des dépenses de santé .

En Europe, le coût direct des seules maladies cardio-vasculaires est évalué selon les statistiques établies par l’Université d’Oxford à près de 110 Md€, soit un coût moyen annuel par habitant de 223 € en 20063 . Il faut y ajouter un impact financier substantiel pour les entreprises4,5 . Le système de soins actuel n’est pas adapté à la prise en soins des maladies chroniques. Un rapport de 2008 de la prestigieuse London School of Economics indiquait que « Le modèle actuel de soins est orienté en priorité vers les épisodes aigues plutôt que sur la récurrence des soins dans le cadre des maladies chroniques.

Ceci implique que des relations patient-médecin fortes ne sont pas encouragées ; la formation à la gestion des maladies chroniques est insuffisante et aucune continuité ni coordination du parcours du patient dans le système de santé n’est assurée. » 6 Les médecins généralistes sont au cœur de l’interface malade – système de soins mais il doivent prendre en compte les contraintes économiques et donc, le temps passé. Hors, gérer une personne atteinte de maladies chroniques demande un investissement en temps pour comprendre l’évolution de la maladie, suivre l’impacte des traitements, assurer que les patients les suivent, et que les modifications du mode de vie sont en place. En dehors des contraintes de temps, ils ne peuvent avoir une connaissance approfondie des diverses recommandations concernant les maladies chroniques auxquelles ils sont confrontés et doivent accéder à de l’information et à des outils pour les aider, dans l’idéal en temps réel.

Gestion du temps et formation sont donc au cœur de la gestion des maladies chroniques par les médecins généralistes.

#Aviitam : présent et perspectives

Les services proposés par Aviitam aujourd’hui sont :

– Préparation de la consultation par remplissages de questionnaires adaptés à chaque pathologie et à l’aide d’objets connectés ;

– Aide à la gestion de la consultation par la synthèse des données et la proposition de chemins cliniques (feuilles de route « Santé ») ;

– Mise à disposition des recommandations de bonne pratique en temps réel au cours de la consultation ;

– Education thérapeutique du patient et « coaching » par mise à disposition d’informations sur sa maladie et gestion du suivi à l’aide d’un agenda personnalisé. Les principaux avantages pour le médecin sont un gain de temps au cours de la consultation, de meilleures informations sur leurs patients, une communication mieux ciblée avec leurs patients et une prise en charge plus adaptée avec de meilleurs résultats.

Les principaux avantages pour le patient sont une communication mieux ciblée et plus efficace avec le médecin, une prise en charge plus adaptée et une amélioration de la santé.

#Aviitam : Validation scientifique

Un programme de recherche financé par le ministère de la santé d’un montant de 600 k€ va comparer de façon randomisée et multicentrique des Patients et Médecins Aviitam Versus groupe contrôle. Le critère de jugement principal est médico-économique.

La version pédiatrique est en cours de construction avec le partenariat avec l’équipe Médicale du Pr Maïté Tauber, au CHU de Toulouse. Sortie prévue début 2017.

Commentaires

comments