Accueil Edito Santé connectée – La France a tous les atouts pour devenir LA...

Santé connectée – La France a tous les atouts pour devenir LA référence mondiale

PARTAGER

SANTE CONNECTEE : La France en quête  de référence

La France, notre beau pays, possède tous les atouts pour devenir la référence en matière de santé connectée.

En effet, loin de la silicon valley, des théories transhumanistes et des laboratoires secrets comme le Google X, le monde de la santé connectée française possède une avance considérable.

Que ce soit dans le domaine industriel avec des entreprises fabriquant des objets dédiés à la santé connectée largement récompensés au CES, des logiciels et de l’ingénierie informatique mais aussi dans le traitement des données.

La France possède également un corps médical et de recherche d’une qualité faisant figure de leader mondiaux.

De plus, le financement et l’organisation du système de santé sont tels que la France possède tous les atouts pour encourager les investissements et développer une excellence en matière de santé connectée.

Nous devons sauter dans le train avant de passer sous celui des puissances étrangères.

D’où que vienne l’impulsion, une fois la pompe amorcée, elle emportera tout sur son passage.

Pensez donc : des meilleures espérances et qualité de vie en bonne santé, de meilleures prises en charge des patients, plus précoces, plus humaines, plus coordonnées, moins chronophages, une baisse des dépenses publiques et de la mortalité (savez-vous seulement ce que coûte la prise en charge d’un patient atteint du cancer sur un an ?)

Oui, tout le monde à a y gagner.

  • Les professionnels de santé dans leur confort quotidien
  • Les patients en terme de santé
  • La relation médecin/patient dans sa qualité
  • Les pouvoirs publics en termes de dépenses
  • et enfin, et non des moindres, les entreprises qui pourront prospérer.

Car n’en déplaise aux fanatiques du « Capital », la solution ne viendra pas de entièrement de l’Etat mais du privé et le privé n’est pas philanthrope. Du moins pas de prime abord.

Les vicissitudes et turpitudes dans lesquelles s’est perdu le DMP, ce pourtant si beau projet, n’en sont que la preuve ultime, tout projet industriel qui émerge du public n’est que trop fragile. Les alternances ou se détricotent des projets initiés par l’autre camp en dépit du bon sens, le manque de ligne politique claire et courageuse, suivie sur le long terme y sont en grande partie à la racine de l’échec.

Pour voir se transformer l’essai, ce sera aux entrepreneurs de prendre des risques, le temps de la collaboration public/privé viendra par la suite. Le public sera bien contraint de suivre.

Mais par où commencer ?

Aujourd’hui il ne manque pas grand chose pour rendre tout ceci réel et efficace, la volonté des uns et des autres de collaborer pour le bénéfice de tous. L’enthousiasme, les encouragements et le soutien d’un public composé tant des professionnels de santé, des patients inciteront surement les investisseurs à vouloir vous rendre la vie plus connectée.

Une fois la porte ouverte, l’appel d’air fera claquer toutes celles qui s’y opposent

Commentaires

comments