Accueil Edito Mobilité et santé connectée, feu de paille marketing ou réelle tendance ?

Mobilité et santé connectée, feu de paille marketing ou réelle tendance ?

PARTAGER

Le mouvement a commencé de manière presque anecdotique avec l’arrivée il y a quelques années (une éternité dans l’espace-temps informatique !) du fameux Quantified Self, à savoir la connaissance de soi par l’analyse de données collectées.

L’exemple le plus connu de ce mouvement étant symbolisé par les applications de running/sport permettant à tout possesseur d’une paire de baskets d’enregistrer son parcours, son rythme cardiaque, puis d’analyser tout cela confortablement installé dans son canapé.

Puis les premiers trackers d’activité ont vu le jour, Fitbit en tête. Avec ces petits bracelets, il devenait possible de suivre son activité au quotidien (nombre de pas, allure, phase de repos…) et donc de se quantifier à tout va. Le gadget technologique est devenu une extension du smartphone qui n’était plus le seul périphérique mobile à vous accompagner au quotidien.

Dès lors tout s’est accéléré pour arriver à la situation que l’on connait.

Les mastodontes que sont Apple, Samsung et Google rivalisent de solutions pour prendre une place de choix dans la « wellness attitude », les prédictions les plus pessimistes quant au marché des objets connectés donnent le vertige et toutes les études montrent que professionnels et usagers s’accordent sur un point : l’avenir sera connecté ou ne sera pas !

Mais comment expliquer ce raz de marée aussi surprenant que soudain ? La réponse à cette question est multiple…

Citons en premier lieu le matraquage marketing dont nous sommes gratifiés. Ce nouvel eldorado numérique attire les convoitises et comme tout nouveau marché, chacun veut y occuper une place de choix dans les délais les plus brefs. Ce qui n’est finalement qu’une simple transposition « business » des mouvements de foule que l’on peut constater avec amusement (et lassitude…) lors de l’apparition d’un quelconque buffet à volonté…

Ces considérations mises à part, on peut noter identifier des éléments nettement plus intéressants. Car à y regarder de plus près, il est vrai que ces petits bijoux de technologies que sont les smartphones apportent de réels nouveaux usages.

L’innovation de rupture est bel et bien là et il est tout à fait logique que notre société, obsédée le bien-être de ses concitoyens, y accordent une attention particulière.

Il est entendu qu’un smartphone est un ordinateur miniature, portable et capable de mille et une choses. On en oublierait d’ailleurs presque sa fonction première : téléphoner ! Or, un smartphone apporte aussi des caractéristiques nouvelles comme la connexion à des objets tiers, la géolocalisation (mobilité oblige) et les notifications. Et là, l’expérience utilisateur prend une toute autre dimension !

Le smartphone peut en effet vous accompagner quel que soit le lieu où vous vous trouvez et vous permettre de cultiver le lien avec toute personne… dont un médecin !

Les applications sont multiples et porteuses de sens : suivi de patients hors du cadre des établissements de santé, quantification (fréquence cardiaque, tension…) et transmission des informations, rappels automatiques et intelligents etc. Ce ne sont là que quelques exemples qui, associés à la démocratisation des forfaits mobiles et à la course aux « » offrent toujours plus de confort pour des montants de plus en plus accessibles.

La question qui est sur toutes les lèvres n’est plus désormais « quel usage peut m’apporter mon mobile » mais plutôt «à quel usage mon smartphone ne peut-il pas répondre ??? »

Tant est si bien que la prochaine fois que vous vous sentirez inexorablement aspiré par un buffet de desserts, prenez soin de laisser votre mobile au fond de votre poche… Il ne faudrait pas que celui-ci vous rappelle à l’ordre en vous envoyant une notification avec votre dernier taux de diabète tout en signalant votre position au SAMU le plus proche !

Source photo : irbms.com

Commentaires

comments