Accueil Connected Doctors La consultation médicale de demain sera connectée

La consultation médicale de demain sera connectée

PARTAGER

Santé Connectée : La consultation idéale 3.0 de demain

La  digitalisation du médecin est inéluctable et souhaitable. 

Nous devons tous  rapidement devenir  des Connected Doctors, experts incontournables de notre système de santé en pleine révolution numérique.

Les données médicales et l’arrivée des objets connectés doivent être intégrées. Cependant, il faut revenir  aux fondamentaux de la consultation 2.0 pour envisager une réelle envolée vers la médecine  de demain 3.0 « surfante » et interactive.

Il faut  tenir compte enfin de la réalité de la consultation médicale en temps réel pour envisager la mutation digitale ludique et opérationnelle de celle-ci.

Le nombre d’objets connectés, certifiés CE et FDA, doit  être limité lors de la consultation :

  • Tensiomètre
  • Balance
  • Oxymètre de pouls
  • Glucomètre
  • Thermomètre
  • Stéthoscope
  • Electrocardiogramme
  • Toise

Ils doivent  intégrer la consultation médicale pour enfin être considérés comme des dispositifs médicaux .

La santé connectée  est expertisée  en temps réel par le  médecin dans un cabinet médical. Le bien être connecté, lui,  fleurit  les rayons  des grandes enseignes de sport et d’électro-ménager…  

Les données médicales recueillies sont quelque peu volatiles, il nous faut donc les analyser et les intégrer au dossier médical du patient.

La santé connectée ne peut se concevoir en silos.

En effet, avec l’avènement massif des objets connectés de santé – dont les données ont une réelle valeur ajoutée médicale – les flux de données arrivent aujourd’hui dans des outils déconnectés les uns des autres, quel contresens !

Pour être efficiente, la santé connectée doit faire converger ses flux d’informations en vie réelle vers des bases de données communicantes avec les outils des professionnels de santé, seuls à même d’en extraire les conclusions à en tirer. 

Alors comment les soignants pourront-ils traiter tous ces flux de données permanents et déferlants ? Aucune chance qu’ils y parviennent.  

La solution se trouve dans la base de données d’aide à la décision/diagnostic qui loin de supplanter le professionnel, viendra, autant que faire se peut, le suppléer.

Petite mise en situation pour imaginer ce que pourrait apporter la santé connectée au quotidien .

  • Un patient équipé d’outils connectés sur une base données recueillant les diverses variables issues de son corps dans un cloud  dûment sécurisé et agréé, verrait tout à coup sur son smartphone une alerte « prenez RDV avec votre médecin » avant même de percevoir le moindre symptôme. 
  • Le patient prend rendez-vous (parfois même en ligne directement sur l’agenda du praticien) et se rend à la consultation.
  • Lors de l’ouverture du dossier par le praticien, celui-ci a déjà toutes les données sur lesquelles se seront opérés les algorithmes et proposant au praticien une short-list des pathologies possibles.
  • Celui-ci mène ses investigations approfondies (sans saisir d’autres informations manuellement que ses observations) et parvient à poser un diagnostic précoce et sur et se voit proposer un protocole de soins conforme aux recommandations diverses et variées.


Quel temps gagné !  Quelle sécurité gagnée ! Quelle prise en charge améliorée ! Quelles économies pour la collectivité !

Mais pour rendre possible cette vue qui peut sembler lointaine, les premières briques à poser restent la centralisation de l’information, l’alimentation et l’interopérabilité des systèmes et l’élaboration de la base de données d’aide à la décision diagnostic.

Source photo : time2market.fr

Commentaires

comments